L’Angélique Chinoise ou DONG QUAI est un remarquable remède “féminin” adapté à toutes les étapes de la vie hormonale et génitale de la femme. La pharmacopée chinoise fait de cette racine le tonique féminin, à l’instar du ginseng.

L’angélique chinoise ne doit pas être confondue avec l’Angelica archangelica européenne dont les graines aident à la digestion. Au XVII° siècle, la diffusion de l’Angélique avait gagné l’Europe jusqu’à la cour du Roi où une décoction de ses racines était donnée aux femmes qui avaient leurs vapeurs, autrement dit leurs bouffées de chaleur et autres malaises liés aux troubles du cycle féminin.

Quels sont les bienfaits de la plante angelique ?

L’angélique chinoise est d’une extrême richesse puisqu’elle contient de nombreux minéraux structurants (calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, sodium, zinc), une palette quasi-complète de vitamines (A, C, E et toutes les vitamines B, ce qui est d’une grande rareté), une teneur exceptionnelle en phyto-oestrogènes à fonction oestrogénique-like, en acides organiques, en flavonoïdes à fonction anti-radicalaire…

Plante adaptogène par excellence, certaines femmes y ont recours pour réguler un syndrome prémenstruel ou lorsque survient la ménopause, pour atténuer les troubles caractérisant cette période charnière et délicate de la vie des femmes.

Elle peut être préconisée :

  • à la puberté, lorsque les premières règles surviennent avec difficulté, sont peu abondantes ou retardées.
  • Pendant toute la maturité féminine :
    – En cas d’aménorrhée (absence de règles) ;
    – En cas de dysménorrhée ” secondaire ” se caractérisant par l’irrégularité et l’insuffisance de l’écoulement menstruel, souvent accompagnées de crampes dues à la constriction des vaisseaux sanguins irriguant l’utérus, provoquant la contraction des parois du muscle utérin et une douleur ovarienne.
  • Pendant toute sa vie, lorsque la femme rencontre une dysharmonie de son intimité et de sa libido.

Conseils d’utilisation :

1 ampoule chaque matin, agitez avant l’emploi puis percez avec la pointe de la paille au milieu du couvercle et dégustez directement à la paille (pailles fournies)

Contre-indications :

L’angélique chinoise est une plante très active qui induit quelques précautions. Elle est contre indiquée aux fillettes jusqu’à leur puberté, aux femmes enceintes, aux femmes qui allaitent, aux femmes souffrant d’un fibrome utérin ainsi qu’aux personnes atteintes de maladies graves du foie ou des reins. En raison d’une action oestrogénique possible de la plante, elle est déconseillée en cas de cancer hormono-dépendant : utérus, ovaires, sein.